Ils se creusent généralement dès 25-35 ans, avec un relâchement de la peau à partir de 30-40 ans. Souvent d’origine génétique (comme chez les Méditerranéennes), ils peuvent aussi être chroniques, favorisés par le tabac, l’alcool ou la fatigue

Pourquoi sont-ils colorés ? Pour des raisons génétiques ou parce que la peau est à cet endroit fortement vascularisée. Au fil du temps, la microcirculation s’altère, le sang stagne et « pigmente la peau », qui est d’une extrême finesse.

L’acide hyaluronique. Injecté dans le cerne, il comble le creux et atténue l’effet « œil de panda » pour un an. Une technique délicate qui exige un dermatologue ou médecin esthétique confirmé.

Effet longue durée avec la chirurgie. Avec le lifting malaire (on « remonte » les tissus de la joue) pour les peaux matures, ou la lipostructure (autogreffe de cellules graisseuses) pour les femmes plus jeunes, les cernes peuvent être atténués pendant cinq à dix ans !

(*) Selon une étude du CERIES, 75 % des femmes entre 18 et 25 ans en auraient, et jusqu’à 90 % des femmes plus âgées seraient concernées.